Pendant l'épidémie de Covid-19 certains magasins restent fermées, notamment ceux dans ls centres commerciaux de plus de 40000 M2. Les horaires ne sont pas respectés. Limitez vos déplacements et interactions sociales conformément aux directives du gouvernement. Voir les dernières informations du gouvernement.

Assemblée Nationale - Paris


Le bâtiment dans lequel se trouve l'Assemblée Nationale est encore appelé Palais-Bourbon. L'histoire du bâtiment commence en 1722 lorsque Louise-Françoise de Bourbon demi-soeur du Roi car fille légitime de Louis XIV décide d'y construire un hôtel. Les travaux de l'immeuble bien que tumultueux, les deux premiers architectes décèdent prématurément, sont achevés en 1728. A la mort de la propriétaire, le roi se porte acquéreur du domicile qu'il offre finalement au Prince de Condé en 1764. Ce dernier y entreprendra des rénovations extrêmement coûteuses qui ne s'achèveront qu'un an à peine avant la révolution. En 1791, le palais est saisi et déclaré "Bien de la Nation"quatre ans plus tard soit en 1795, on le donne au Conseil des Cinq-Cents. De nouveaux travaux sont alors entrepris pour permettre aux membres du conseil de pouvoir y siéger. Les travaux de reconstruction d'achèvent en 1810, mais l'État n'en devient véritablement le propriétaire que 17 ans plus tard en 1827, car entre temps le palais sera restitué à son propriétaire, le Prince Condé, bien que celui-ci sera contraint de louer sa demeure à la Chambre des Députés.

Son allure actuelle, le palais ne l'acquiert qu'en 1832 après les travaux de l'architecte Jules de Joly. Le but étant d'agrandir au maximum l'hémicycle pour faciliter le travail des députés, il y construira une bibliothèque, créera trois salons, élargira considérablement la salle des séances et fera avancer la façade. Il ne s'agit certes pas des derniers travaux qui seront effectuer dans les bâtiments, mais tout le reste des travaux seront relativement minimes comparés à ces derniers et ne toucheront essentiellement que l'aménagement intérieur de l'édifice. Il est possible de visiter les lieux, les visites sont par ailleurs absolument gratuites, mais le règlement y est très strict et vous ne pourrez pas tout simplement sur un coup de tête vous y rendre. Pour vous enquérir des modalités de visite, rendez vous sur le site de l'Assemblée : http://www.assemblee-nationale.fr

© Horaire.com