Pendant l'épidémie de Covid-19, si vous êtes en zone orange, certains centres commerciaux de plus de 70000 M2 peuvent être encore fermés. Les horaires ne sont pas respectés. Limitez vos déplacements et interactions sociales conformément aux directives du gouvernement. Voir les dernières informations du gouvernement.

Fort Saint Jean - Marseille


Le site sur lequel se trouve actuellement le Fort Saint-Jean est occupé depuis déjà très longtemps, au VIe siècle av. J.-C. les Phocéens s'y installèrent. Toutefois, si l'on parle de la construction de la tour proprement dite, il faudra attendre le XIIe siècle et l'apparition dans la ville de l'ordre militaire des Hospitaliers qui obtiennent du pape le droit de s'y installer. Ceci ne manqua pas par ailleurs de causer des conflits avec l'église des Accoules à laquelle le terrain appartenait avant. Qu'à cela ne tienne, les Hospitaliers commencent les travaux au XIIIe siècle. Il s'agira d'abord d'une église dont le saint patron sera Saint Jean, puis autour de celle-ci sera bâtie le fort Saint-Jean. Le fort n'est pas un bâtiment uniforme, différents bâtiments ont été construits à des époques différentes, c'est le cas des tours du Roi René, Maubert et du Fanal. Ce fort fut le théâtre de toutes sortes d'évènements, principalement violents ce qui en fin de compte est normal pour un fort. On pourrait ici noter l'attaque du Roi Alphonse d'Aragon en 1423. Il assiégea la tour Maubert et parvint même à s'emparer de la chaîne amovible de la tour qui était employée pour bloquer l'entrée au port de bateaux ennemis. Cette dernière est jusqu'à nos jours exposée à la Cathédrale de Valence.

Lors du règne du Roi Soleil, après que les marseillais se soient révoltés, le roi vint personnellement dans la ville pour leur "rappeler" qui dirige le royaume, fit par la même occasion renforcer le fort et y ajouta un arsenal de galères. Durant la Révolution, le fort fut entre autre employé comme prison pour le duc d'Orléan, ses enfants, sa soeur et le prince de Condi. Le 27 juillet 1794, les Jacobistes y seront massacrés par les royalistes. Une nouvelle caserne y est construite en 1908. Il est hélas impossible de nos jours de pouvoir admirer les constructions originales datant du XII jusqu'au XIX siècle. La seconde guerre mondiale s'étant chargée de détruire ce que ni la Révolution ni la première guerre mondiale n'avaient été en mesure de faire. En effet, en 1942 les allemands transforment le fort en dépôt pour leurs explosifs, lequel sera bombardé en 1944 pour faciliter la libération de la ville. Les dégâts, vu le contenu qui y était entreposé, furent tels que l'on renonça à reconstruire ce qui de toute façon, à cette époque n'aurait plus pu être sauvé. Tout n'aura pas vraiment disparu, des travaux de restauration d'envergure ont été engagés entre 1998 et 2000, ce qui a permis de "ressusciter" la tour du Roi René ainsi que l'église Saint Jean qui fut à la base de la construction du fort.

© Horaire.com