Horaire

Amphithéâtre romain de Purpan - Toulouse

Le site de Purpan qui se trouve en fait à 4 km de la ville de Toulouse elle-même est habitée depuis le néolithique. Cependant, ce n'est qu'avec l'arrivée des romains aux Ie siècle que la région entreprend vraiment de se développer. Il ne s'agira toutefois pas d'une grande vile, mais plutôt d'un grand village dont l'importance est malgré tout loin d'être négligeable. Étant donné que dès le IVe siècle ce site sera pratiquement abandonné, on peut donc en déduire que l'amphithéâtre en question a été construit entre les Ie et IVe siècles. Hélas, ce magnifique bâtiment jusqu'à la fin du siècle dernier ne fut pas l'un des monuments favoris des toulousains, il est vrai que l'on peut tout aussi bien trouver des exceptions à cette règle. De nombreux mariages royaux et y comtaux y eurent lieu, mais dans la majeure partie des temps, le bâtiment était tout simplement délaissé.

Après le IVe siècle il a servi de carrière et les artisans s'employaient à le démonter en faisant usage de ses briques dans d'autres bâtiments de la ville. Au XVIe siècle, la situation s'aggrava et on ne l'appelait que comme "clausum diaboli alias dracom" ou "Al claus del diague o del diable" ce qui en bref signifie la résidence du Diable. Triste destinée pour un monument aussi magnifique, un prieur va encore plus loin au XVIe siècle et défait une partie du monument parce qu'il avait besoin de matériel pour construire un château. Il fallut attendre le XIXe pour que de véritables fouilles archéologiques soient enfin entreprises sur le site. Il ne faut malheureusement pas croire que celles-ci contribuèrent à redorer le blason de ce pauvre édifice. Ceux qui voyaient la valeur du bâtiment continuaient de se battre pour le préserver, mais les autorités de la ville ne partageaient pas vraiment leur enthousiasme.

En 1901 on veut en faire une arène pour les courses de taureaux, en 1911 on parle plutôt d'en faire un dépôt pour les matériaux de construction, en 1921 on pense le détruire complètement pour y reconstruire autre chose à la place. Il faudra attendre 1962 pour que les autorités locales commencent à accorder à ce monument l'attention qu'il mérite et même là, on ne peut vraiment pas dire qu'elle était des plus. Certes, le projet de le déclarer monument historique voit le jour en 1962, mais il fallut attendre 12 années pour qu'il obtienne enfin ce statut et même après l'avoir obtenu, il servit encore pendant neuf ans de décharge sauvage. Ce n'est qu'en 1983 qu'il reçoit enfin le traitement qui lui est dû. Après quatre annees de fouilles archéologiques, on en fait un théâtre de verdure. C'est un bâtiment superbe et même unique dans ce sens qu'il est l'un des rares bâtiments romains de la ville qui ait pu se conserver presque en entier. Si vous souhaitez toucher l'histoire du bout des doigts, faites y un tour, vous ne serez pas déçus.

© Horaire.com

D'autres monuments à Toulouse

  • aucun monument Basilique Saint Sernin

    Cette église a été spécialement conçue pour accueillir les reliques d'un saint, ceux de Saint Saturnin qui fût le tout premier évêque de la ville et subit le martyre en 250. Pour tous les pèlerins en route pour Saint Jacques de Compostelle, la basilique Saint Sernin était un passage obligatoire et quelque part il ne serait pas faux de dire qu... [read more]

  • aucun monument Cathédrale Saint Etienne

    Connaissez-vous l'histoire du verre à moitié remplit que les optimistes et les pessimistes regardent de différentes manières ? Pour les uns il est à moitié plein, pour les autres, il est à moitie vide, et bien c'est un peu sous cet angle qu'il faudrait probablement regarder l'histoire de la construction de la cathédrale Saint Etienne. Commenç... [read more]

  • aucun monument Eglise Saint Pierre des Cuisines

    La première chose qui frappe quand on parle de cette église c'est son nom. On ne peut en effet pas être curieux d'essayer de comprendre :"Pourquoi des cuisines ?" On pourrait être tenté de pousser l'ironie au point de croire que les personnes qui ont choisi ce nom s'attendaient à ce que la bénédiction du saint patron s'étende jusque dans les ... [read more]

  • aucun monument Ensemble Conventuel des Jacobins

    Si vous vous tenez en face du Lycée Pierre de Fermat, celui-là même qui est en mi-chemin entre la Garonne et le Capitole, vous verrez en face de lui un édifice d'une incroyable beauté qui fait apparaître l'incroyable savoir-faire des artisans du moyen-âge. Cet édifice incomparable, c'est l'ensemble conventionnel des Jacobins. Sa construction ... [read more]

  • aucun monument Hôtel Béringuier Maynier

    Prenez vos carnets et notez l'adresse : 36 rue du Languedoc. Cette adresse vous sera cruciale si vous souhaitez visiter la résidence du Seigneur de Carnac et Gallice, professeur de droit émérite, avocat et de surcroît...capitoul. Oui ! On a complètement oublié de vous dire que le monsieur à l'origine de la construction de cette résidence n'y ... [read more]

  • aucun monument Hôtel de Bernuy

    Cet hôtel situé dans le centre historique de Toulouse a été bâti au XVIe siècle et sa construction aura durée trente longues années, de 1503 à 1533. Cependant, pour mieux comprendre l'histoire de cet hôtel, il faudrait un tout petit peu comprendre l'histoire de celui qui l'a fait construire. Jean de Bernuy était riche commerçant du XVIe siècl... [read more]

  • aucun monument Hôtel de Clary

    L'histoire de cet hôtel commence avec un certain Jean de Bagis qui en 1533 est conseiller au Parlement et décide d'acquérir cinq immeubles différents et de les réunir en un seul. Il confie cette tâche impressionnante à une véritable célébrité du monde de l'architecture de l'époque auquel la ville doit déjà de nombreux bâtiments : Nicolas Bach... [read more]

  • aucun monument Hôtel de Pierre

    L'hôtel de Bagis, l'hôtel de Clary et l'hôtel de pierre... Il ne s'agit pas de trois hôtels, mais bel et bien d'un seul qui porte juste trois noms différents et cela n'aura absolument rien de surprenant une fois que vous aurez fait connaissance avec l'histoire ô combien intéressante de cet édifice. 1533, Jean de Bagis qui occupe les fonctions... [read more]

  • aucun monument Hôtel du Vieux Raisin

    Non, cet hôtel particulier n'a jamais été employé pour conserver des raisins. Il doit son nom à une taverne qui se trouvait dans la rue voisine et dont l'enseigne était une grappe de raisin. Il n'est pas difficile d'associer la taverne et la grappe de raisin. L'hôtel particulier quant à lui fut construit par un des capitouls de la ville : Bér... [read more]

  • aucun monument Hôtel Pierre d'Assézat

    L'histoire de cet hôtel est avant tout celui d'un homme Pierre d'Assézat auquel l'hôtel appartint. Riche industriel à Toulouse au XVI celui-ci fit construire l'hôtel trois ans après être devenu Capitoul. En fait, si les plans initiaux de construction avaient été respectés, cet hôtel qui dans son état actuel est déjà un véritable joyaux archit... [read more]

  • aucun monument La Chapelle des Carmélites

    Amusons nous à présenter le début de l'histoire de cette église sous forme de chronique. 1616, les Carmélites viennent s'établir dans la ville de Toulouse, ceci implique automatiquement que celles-ci auront besoin d'un espace vital ou pour être plus précis d'un couvent. 1622, les parents du futur Roi Soleil, Louis XIII et Anne d'Autriche, vie... [read more]

  • aucun monument Le Capitole de Toulouse

    Parlons du Capitole....Non il ne s'agit pas du Capitole américain, mais du Capitole toulousain. Il n'y a pas de quoi s'étonner parce que ce dernier est même de loin plus vieux que celui qui est devenu si célèbre de nos jours. La construction du Capitole de Toulouse est décidé par les Capitouls au moyen-âge, plus précisément en 1190. Les capit... [read more]

  • aucun monument Le Donjon du Capitole

    Toulouse, tout comme Washington, a son capitole, mais à la différence du second, non seulement le capitole de Toulouse est plus ancien, mais celui-ci a un donjon. C'est la partie la plus ancienne du capitole. Il date de l'époque où les capitouls s'occupaient encore pleinement de l'administration de la ville. Il faut étudier l'histoire du donj... [read more]

  • aucun monument Notre Dame de la Dalbade

    Elle se situe dans le même quartier que Notre Dame de la Daurade et tout comme dans le cas de la précédente, il est nécessaire et même essentiel avant d'entrer dans les détails historiques de parler un instant de son nom. Le mot "dalbade" est issu du mot latin "dealbata". En faisant un tour dans l'histoire, on apprend que l'église sur les rui... [read more]

  • aucun monument Notre Dame de la Daurade

    Notre Dame de la Daurade, Sainte Marie de la Daurade... Il ne s'agit pas de deux églises différentes, mais bel et bien de la même. Peu importe le nom que vous employez, vous aurez dans tous les cas raison. C'est une basilique absolument magnifique dont l'histoire commence au Ve siècle bien qu'elle même n'ait été classée comme monument histori... [read more]

  • aucun monument Notre Dame de Taur

    Saint Saturnin, le premier évêque de Toulouse fut martyrisé pour avoir refusé de céder aux pressions des prêtres païens. Il fut attaché au taureau du sacrifice qui furieux le traîna dans toute la ville. La légende veut qu'à l'endroit précis où son corps se serait enfin détaché du taureau enragé, fut d'abord construit son tombeau. Ensuite, vu ... [read more]

  • aucun monument Tour des Archives

    Tour des archives, tour des Consistoires, donjon du Capitole de la ville de Toulouse... Non ! Il ne s'agit pas de trois bâtiments différents, mais bel et bien d'un seul. Il est juste connut sous plusieurs appellations. Construite au XVIe siècle, elle fait partie des rares vestiges qui reste encore du Capitole toulousain des capitouls. Il faut... [read more]

Recevez les offres spéciales de Toulouse